Accueil du siteTechniques Conseils
Dernière mise à jour :
mardi 19 février 2019
Statistiques éditoriales :
201 Articles
3 Brèves
Aucun site
24 Auteurs

Statistiques des visites :
37 aujourd'hui
43 hier
118947 depuis le début
   
CELLULE REDRESSEUR ET REGULATEUR
dimanche 15 novembre 2009
par Pascal Frochot
popularité : 5%

Cellule redresseur et régulateur

    • NE PAS CONFONDRE "REDRESSEUR & RÉGULATEUR"
  • Bien qu’ils soient intégrés et noyés dans un seul module en aluminium à ailettes de refroidissement, il s’agit de 2 circuits totalement distincts ; l’un peut être défectueux sans que l’autre soit affecté.
  • Le pont redresseur (6 diodes) a un connecteur 6 broches (dont 1 inutilisée) avec 3 fils blancs pour l’arrivée du courant alternatif triphasé, 1 fils rouge ( + ) et 1 fil noir ( - ) pour la sortie du courant redressé (continu). Pour vérifier la partie redresseur, le test doit être effectué "hors circuit" c’est à dire hors tension et avec les 2 connecteurs débranchés. (le module peut rester fixé à la moto, bien sûr ! )
  • Le test consiste à vérifier la continuité entre chaque fil blanc et le rouge puis le noir. Ensuite on inverse les 2 fils du contrôleur et on recommence entre chaque fil blanc et le rouge puis le noir. Dans un sens, le courant passe, dans l’autre, il ne passe pas. (le contrôleur est en position "Ohmmètre" sur le calibre le plus bas : Ohm X 1 )
  • Le régulateur a un connecteur 3 broches : 1 noir, 1 marron et 1 vert.
    • PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT :
  • L’alternateur est composé d’une “ bobine de champ ” ou bobine d’induction (bobinage primaire), de trois bobines “ génératrices ” (bobinages secondaires) et d’un rotor (masse magnétique en fer) produisant une variation de champ magnétique entre primaire et secondaire. Plus le courant circulant dans la bobine de champ est important, plus le champ magnétique sera important et plus le courant généré dans les trois bobines secondaires sera important.
  • Dans le circuit de charge, une extrémité de la bobine d’induction est reliée au (+) (après clé de contact, fil marron) ; l’autre extrémité de la bobine est connectée au régulateur (fil vert). Le régulateur qui est monté en série avec la bobine, permet sa mise à la masse (-) (fil noir). Il se comporte comme un “ rhéostat ” et va réguler le courant circulant dans la bobine de champ.
  • On va trouver 3 tensions :
  • - 1/ V1 : la tension de la batterie (entre le fil marron et le fil noir)
  • - 2/ V2 : la tension aux bornes du régulateur (entre le fil vert et le fil noir)
  • - 3/ V3 : la tension aux bornes de la bobine (entre le fil vert et le fil marron) Comme le régulateur et la bobine sont “ en série ”, on aura V1 = V2 + V3 Sur le régulateur, on ne vérifie donc pas la continuité, mais les tensions.
  • L’ensemble étant monté et connecté à la moto, moteur arrêté, en considérant que la batterie est en bon état, on devra trouver :
  • - V1 = 12 V
  • - V2 = 1,8 V
  • - V3 = 10,2 V
    • Puis moteur tournant au ralenti, jusqu’à 2 000 T/mn
  • - V1 monte progressivement jusqu’à une tension de 14,5 V (elle doit rester comprise entre 14,2 et 14,8 V)
  • - V2 reste à environ 1,8 V
  • et enfin en accélérant le moteur jusqu’à 4 000 T/mn :
  • - V1 reste comprise entre 14,2 et 14,8 V.
  • - V2 augmente progressivement jusqu’à environ 9 à 11 V
  • - V3 chute progressivement jusqu’à 3 à 4 V

  • Le régulateur fonctionne correctement.
  • N.B.
  • Si V2 = 12 V, le régulateur est coupé et l’alternateur ne charge pas.
  • Si V2 = 0 V, le régulateur est en “ court-circuit ” : l’alternateur va “ surcharger ” la batterie, V1 va dépasser 14,8 V, les ampoules vont griller et il y a un gros risque de détérioration du TCI (bloc d’allumage électronique).
  • Lionel
 
Articles de cette rubrique
  1. TRAVAUX SUR RAMPE DE CARBURATEURS 2H9
    14 novembre 2007

  2. MONTAGE DE LA ROUE AVANT
    15 mars 2008

  3. CONTROLE DES CAPTEURS D’ALLUMAGE
    14 novembre 2009

  4. CELLULE REDRESSEUR ET REGULATEUR
    15 novembre 2009

  5. Remplacement du boitier des fusibles
    21 avril 2011

  6. Bobines H.T.
    28 avril 2011